Nos astuces pour éviter l'affluence à Prague

Prague, souvent appelée la ville aux cent clochers en raison de son architecture magnifique, a tout pour séduire les visiteurs, même les plus exigeants : rue pavées étroites, quartier juif mystérieux, boulevards modernes à couper le souffle, grande variété de musées, cathédrales, tours, églises, sans oublier le plus grand ancien château au monde, la cuisine tchèque unique et la vie nocturne intense de la capitale. C’est toujours un plaisir de se promener dans la ville et de contempler les façades colorées spectaculaires qui la caractérisent, et de tomber tout à coup sur une statue ou un monument inattendu : que ce soit l’homme pendu par un bras au dessus d’une rue ou encore les sculptures de bébés rampants sur la tour de télévision. N’oubliez pas de contempler le coucher de soleil sur le pont Charlers et allez faire un tour dans les meilleurs bars de bière et d’absinthe : les prix vous feront encore plus aimer Prague (1 à 1,5€ pour une pinte de bière bien fraîche).

Téléchargez notre application mobile Hurikat pour éviter les files d’attente dans les plus grands lieux touristiques d’Europe ! Elle est disponible gratuitement sur iOS et Android et vous donne les infos à jour et en temps réel.

Quelle saison privilégier et laquelle éviter ?

Avec tant de choses à offrir, Prague est devenue une destination touristiques très populaire. Condé Nast Traveler lui a récemment attribué la troisième place dans son top 10 des villes d’Europe selon les lecteurs du magazine anglais, juste après Florence et Budapest. Pour ressentir toute l’intimité et l’élégance de Prague, il est crucial de visiter la capitale au bon moment, sinon vous vous retrouverez coincé(e) dans la foule en essayant de vous rendre de la place de la Vieille-Ville vers le pont Charles, en vous demandant si vous n’auriez pas mieux fait de rester chez vous et comment il est possible d’aimer cette ville bondée.

Foule à Prague Crédits photos : amateur photography by michel via Flickr (CC BY 2.0)

Les mois de janvier et février sont les plus calmes à Prague : les touristes sont peu nombreux et vous n’aurez pas à faire la queue aux lieux touristiques. Les prix des billets et des hôtels sont à leur niveau le plus bas et c’est certainement la seule période de l’année pendant laquelle il est possible de visiter le monument principal de la capitale, à savoir le pont Charles, seul (ou presque). L’inconvénient est qu’il peut faire très froid à Prague à cette période, et avec la neige et le vent glacial, certains lieux en extérieur à voir (jardins, parcs) peuvent être fermés et la plupart des attractions touristiques auront des horaires d’ouverture réduits.

En mars et avril, les touristes arrivent surtout vers Pâques, faisant de la semaine de Pâques une période relativement chargée (bien qu’agréable). Les autres périodes en mars et avril sont considérées comme étant en moyenne saison, avec une affluence généralement raisonnable et peu gênante.

Le mois de mai est l’un des plus chargés : relativement calme pendant les jours de la semaine, la capitale accueille des vagues de touristes les weekends du 1er et du 8 mai. L’affluence est forte partout et les files d’attente sont presque inévitables (“presque” car nous avons une solution) et les hôtels multiplient leurs tarifs par 3 ou 4. La plupart des visiteurs essaient de passer plus de temps dans la ville, donc les un ou deux jours avant (le jeudi ou le vendredi) et après (lundi ou mardi) ces weekends connaissent une affluence également élevée. Après le 11 mai, les jours de la semaine redeviennent calmes à nouveau, même si des flux de touristes envahiront Prague chaque weekend jusqu’à octobre environ.

Le mois de juin est une très bonne option pour découvrir les principaux sites de Prague sous le soleil dans un atmosphère relativement calme : il y a généralement moins de monde qu’en mai et beaucoup moins que pendant la saison estivale qui suit. De nombreuses activités en plein air sont disponibles : du catamaran sur la Vltava à quelques minutes du centre-ville, des espaces verts pour se détendre et des terrasses de café pour savourer la bière artisanale tchèque ou un bon verre de vin de Moravie après une longue journée de tourisme.

La période juillet-août est la plus bondée de l’année, notamment le mois d’août. Une réservation à l’avance est nécessaire pour les hôtels, billets et visites. Il est fréquent d’aller dans un bar connu pour découvrir que toutes les tables sont réservées pour toute la soirée ! Il est quand même possible de profiter de la ville, la solution étant de sortir des sentiers battus, de prévoir des visites en journée dans des villes à proximité et de choisir des heures de faible affluence pour visiter les principales attractions touristiques de la capitale.

Une fois l’affluence estivale passée, Prague respire enfin. C’est encore assez bondé en septembre (la météo étant idéale) mais les files d’attente durent moins longtemps. Considérez septembre comme une alternative au mois de juin. Les tarifs ne seront pas forcément très avantageux et la foule sera encore présente pendant le weekend sur les plus grands sites touristiques de la ville, mais pas de quoi vous empêcher de profiter de votre voyage.

Plus il fait froid, moins vous verrez de touristes dans la ville. Novembre et décembre sont des mois calmes, à l’exception de la période de Noël. Avec les illuminations et les marchés de Noël, c’est une période splendide pour visiter Prague même si pour éviter la foule, la meilleure solution serait d’arriver une ou deux semaines avant le début des vacances.

Prague pendant Noël Crédits photos : Monika Ďuríčková via Flickr (CC BY 2.0)

Astuces pour vous faire gagner du temps

Pont Charles

Attraction touristique de premier plan, le pont Charles peut facilement être bondé pendant les heures de grande affluence.

Essayez de visiter le pont Charles tôt le matin, avant que la foule ne se créée. Les marchands ambulants arrivent vers 9h-9h30 et le lieu reste généralement calme jusqu’à environ 10h. Ensuite l’affluence ne fait qu’augmenter et les heures les plus chargées sont comprises entre 12h et 15h.

Privilégiez un jour de la semaine pour visiter le pont : c’est toujours plus calme que pendant le weekend. Allez-y en milieu de semaine, lorsque le nombre de touristes dans la ville est à son niveau le plus bas, pour l’explorer tranquillement.

Astuce : sachez que juste après que les heures sonnent (5 ou 10 minutes plus tard) sur l’horloge astronomique médiévale de Prague, une vague de touristes quitte la place de la Vieille-Ville en direction du pont Charles. Des groupes entiers attendent de voir l’horloge médiévale s’animer avant de partir visiter le château ou le pont. Evitez donc de vous rendre sur le pont Charles à ce moment-là.

En haute saison, se rendre de la place de la Vieille-Ville au pont Charles par la rue Karlova remplie de touristes et de boutiques de souvenirs peut s’avérer être un véritable calvaire. Sachez que vous pouvez emprunter un autre chemin en passant par le Clementinum où vous pourrez vous promener paisiblement et admirer une cour du 14ème siècle.

Entrée du pont Charles Crédits photos : Joe Ross via Flickr (CC BY-SA 2.0)

Sur le pont, vous verrez de nombreux touristes attroupés devant la statue de Jean Népomucène, autrefois confesseur de la reine Sophie qui fut jeté dans la Vltava pour avoir refusé de révéler les confessions de la reine au roi. La légende dit que sa statue exauce le voeu de celui qui la touche, mais la façon de procéder n’est pas clairement définie et chaque version est différente. Voici donc la version la plus couramment citée pour faire un voeu :

Château de Prague

Après avoir traversé le pont, vous irez certainement visiter le célèbre château de Prague, un autre lieu incontournable de la capitale tchèque. Comme nous l’avons déjà précisé, il s’agit du plus grand château ancien du monde et il s’étend sur une surface de près de 70 000 m2. Presque tous les touristes qui arrivent à Prague le visitent, et pendant les heures de grande affluence votre visite peut vite devenir désagréable : faire la queue pour les billets, pour accéder à la cathédrale Saint-Guy, foule à l’intérieur, attente pour pouvoir prendre des photos panoramiques… votre visite pourrait vite ressembler à ça :

Château de Prague

La première astuce consiste à visiter le château tôt le matin ou arès 15h. L’affluence est à son niveau maximal vers 12h et en haute saison, le domaine du château reste assez bondé de 10h à 14h.

Pour éviter la foule, choisissez un jour de la semaine pour votre visite.

Etudiez le plan du château et choisissez les lieux du domaine que vous voulez visiter. Le billet que vous devrez acheter dépendra de ce que vous souhaitez voir :

Repérez la localisation des billetteries sur une carte avant de venir, il y en a beaucoup : dans les seconde et troisième cours, dans la Galerie du château de Prague, dans le vieux palais royal, et deux billetteries dans la Ruelle d’Or et au Palais de Lobkowicz. La file d’attente la plus longue est généralement celle de la seconde cour.

N’oubliez pas de télécharger notre application mobile Hurikat pour éviter les files d’attente dans les plus grands lieux touristiques d’Europe ! Elle est disponible gratuitement sur iOS et Android et vous donne les infos à jour et en temps réel.

Hurikat

Musée juif de Prague

La meilleure façon d’éviter la foule est de venir le matin, dès l’heure d’ouverture : c’est à ce moment-là que le nombre de visiteurs est le plus bas.

Le vendredi et le dimanche sont les jours les plus chargés de la semaine. Venez plutôt en milieu de semaine pour une visite au calme.

Le musée juif est fermé le samedi, pensez-y au moment de préparer votre visite ! Pour ceux qui ne viennent que pour un weekend, nous vous conseillons de commencer par le musée juif le vendredi après-midi : même s’il y aura du monde, ce sera toujours mieux que le dimanche.

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée pour le musée juif auprès de plusieurs billetteries. Nous vous conseillons d’acheter vos billets au centre d’information et de réservation (Maislova 15), ouvert récemment. Il y a généralement moins de queue, vous pouvez y emprunter un audioguide et également obtenir plus d’informations pour visiter le quartier juif.

Il est possible que vous arriviez juste après un groupe scolaire ou de touristes. Il est préférable d’attendre 10 minutes pour une visite plus calme.

Musée juif

Crédits photos : thomas via Flickr (CC BY-SA 2.0)

Certains des lieux sont suffisamment grands pour accueillir un nombre important de touristes et l’affluence ne sera pas problématique. Dans d’autres endroits en revanche, la foule peut s’avérer gênante. C’est pourquoi nous vous conseillons l’itinéraire suivant pour éviter l’affluence, du moins pour les lieux où elle pourrait vous déranger :

Commencer par la synagogue Pinkas et le vieux cimetière juif

Si vous venez en haute saison, à des périodes d’affluence ou le dimanche, commencez dès l’ouverture du musée par ces deux lieux. La synagogue Pinkas est sûrement le monument le plus émouvant, avec sa collection de dessins d’enfants. Ce sera certainement plus confortable de la découvrir sans être bousculé dans tous les sens. Le vieux cimetière juif est une autre visite qu’il est préférable de faire au calme : se retrouver seul ou presque sur les lieux est saisissant. Pendant les heures de pointe, un flux constant de visiteurs occupe toutes les allées du cimetière.

Dirigez-vous ensuite vers l’ancienne salle de cérémonie et la synagogue Klaus

Les marches sont très étroites dans l’ancienne salle de cérémonie et il peut y avoir la queue pour y accéder. C’est pourquoi il est préférable de visiter le monument avant que la foule n’arrive. La synagogue Klaus est plutôt grande, donc même en compagnie de beaucoup de visiteurs à l’intérieur, vous pourrez découvrir les lieux sans trop de difficultés. Si vous tenez absolument à suivre les expositions dans l’ordre chronologique, alors visitez la synagogue Klaus avant l’ancienne salle de cérémonie pour voir la deuxième partie de l’exposition consacrée aux traditions et coutumes juives.

Terminez votre visite par la synagogue espagnole

C’est un lieu immense et impressionnant : l’affluence ne sera pas un problème et vous garderez un souvenir mémorable de cette visite. La synagogue est située un peu plus loin que les autres lieux phares du quartier juif, donc pour ne pas perdre de temps, nous vous conseillons de la visiter soit en premier ou en dernier (plutôt en dernier). Le monument à Franz Kafka est situé juste à côté. Une fois la synagogue visitée, vous pourrez donc aller le contempler et explorer le reste du quartier juif à pied.

Musée Mucha

Etant donnée la petite taille de ce musée (quelques salles seulement), il est essentiel de le visiter lorsqu’il n’y pas beaucoup de monde. Consacré à l’un des artistes tchèques les plus exceptionnels, Alphonse Mucha, ce lieu abrite une collection remarquable de ses posters, arts graphiques, peintures et photographies.

Faire le tour des salles ne devrait vous prendre qu’une demi-heure, et vous pourrez dans la dernière salle visionner un film sur la vie de Mucha. Le nombre de places assises est limité et le film est assez long. Puisque la vidéo tourne en boucle, demandez à l’accueil à quelle heure environ aura lieu la prochaine diffusion, et essayez d’être là à l’heure pour pouvoir vous asseoir.

Ce musée ce situe légèrement hors des sentiers battus. Il est en général calme et ne devient bondé que pendant les périodes de grande affluence. Le meilleur moment pour le visiter est l’après-midi, une heure ou deux avant la fermeture. Le nombre de visiteurs est beaucoup plus élevé le weekend.

Essayez de ne pas garder la visite de ce musée pour votre dernier jour, puisque vous aurez peut-être envie de voir la collection “L’Epopée slave” après le film. Malheureusement, celle-ci se trouve dans une autre galerie, au Palais des foires de Prague (Veletržní palác). Si vous voulez découvrir plus d’oeuvres de cet artiste ou que vous êtes soudainement tombé amoureux de l’Art nouveau pendant votre visite, ne ratez pas la Maison municipale, l’un des meilleurs exemples de l’architecture art nouveau à Prague ! L’intérieur est splendide et les billets pour la visite guidée peuvent être réservés en ligne.

Place de la Vieille-Ville et Horloge astronomique

Si vous arrivez à cet endroit par hasard, vous serez certainement surpris par la foule, parfois considérable, se tenant au milieu de la place les yeux rivés sur l’hôtel de ville. La principale attraction est en fait l’horloge astronomique : à chaque heure, elle se met à sonner tandis que les 12 apôtres et d’autres personnages s’animent et défilent en procession d’une fenêtre à l’autre.

Il s’agit certainement du lieu le plus bondé de la capitale tchèque : tous les groupes de touristes (ainsi que les pickpockets de Prague) arrivent sur cette place juste avant que l’horloge ne se mette à sonner. A part vous dire de bien garder un oeil sur vos effets personnels à tout moment, voici d’autres astuces :

1) Lisez l’histoire de l’horloge avant de la contempler. Cela vous évitera de vous dire “c’est tout ?” lorsque vous l’observerez.

2) Prague est une ville faite pour marcher, et la place de la Vieille-Ville n’est qu’à quelques minutes à pied d’une grande partie des attractions de la ville. Ne prévoyez pas de voir l’horloge indépendamment de vos autres visites mais consultez l’heure régulièrement et si vous n’êtes pas loin et que l’horloge se mettra à sonner dans 5 à 10 minutes, dirigez-vous vers la place pour assister à ce moment. Le quartier juif est situé juste à côté, vous pourrez donc aller voir l’horloge sur votre trajet aller ou retour par exemple.

3) Il ne sert à rien de venir sur la place une demi-heure avant que l’horloge ne sonne pour avoir la meilleure place face à un spectacle d’une minute seulement. Vous perdrez du temps et vous serez énervé lorsque des touristes peu scrupuleux viendront se placer à la dernière minute juste devant vous.

Place de la Vieille-Ville

Crédits photos : Gary Bembridge via Flickr (CC BY 2.0)

4) Le bon emplacement pour regarder l’animation est en face de l’horloge et pas trop près de l’hôtel de ville. Si vous êtes trop à gauche ou trop à droite, il y a de grandes chances que vous ne puissiez pas voir le défilé des apôtres dans l’une des fenêtres.

5) N’essayez même pas de vous diriger vers le pont Charles juste après la sonnerie de l’horloge. Vous vous rendrez vite compte que la plupart des touristes sur place feront comme vous, et la foule se déplacera lentement dans cette direction. Allez plutôt boire un café ou vous promener dans le sens opposé.

Colline de Pétrin & Tour de télévision

Il s’agit des deux sites principaux pour contempler la ville, mais visiter les deux n’a pas grand intérêt puisqu’un seul suffira. La tour de Petřín ressemble à une version miniature de la tour Eiffel. Elle est située sur une colline verdoyante accessible à pied (environ une demi-heure de marche) ou en funiculaire. La tour de télévision est un bâtiment à l’aspect moderne situé à Žižkov et surtout connue pour ses sculptures de bébés noirs rampant dessus.

Les deux tours sont assez excentrées et sont donc de bonnes destinations pour échapper à la foule de la vieille ville. Il peut toutefois y avoir de longues files d’attente pour la montée en funiculaire à Petrin en période de forte affluence.

Si vous allez à Prague au printemps ou en été et que la météo est bonne, nous vous recommandons la colline de Petrin puisque vous pourrez profiter d’autres activités là-bas : vous promener dans le parc et les jardins, voir le Mémorial des victimes du Communisme, l’observatoire ou encore le labyrinthe de miroirs (pour les enfants).

Si le temps n’est pas parfait, qu’il fait froid, que vous voulez éviter la foule à tout prix ou que vous séjourniez dans le quartier de Žižkov, alors la tour de télévision (ou de transmission) sera une meilleure option pour vous, d’autant plus que le nombre de visiteurs y est généralement inférieur.

Quelques suggestions de promenades

Si vous pensez que la moindre attente, même très courte, risque de gâcher votre voyage, alors nous ne pouvons que vous encourager à vous balader dans la capitale. Prague offre de nombreuses surprises en plein air : parcs, monuments, marchés, façades de bâtiments extraordinaires etc. En voici une petite sélection :

Nos suggestions ultimes pour les périodes les plus chargées

Trosky Ruines du château fort de Trosky pendant le long weekend du 1er mai : le calme absolu.

Si vous êtes à Prague un weekend d’août ou du 1er mai, c’est-à-dire pendant les périodes les plus chargées de l’année, pensez à sortir de la ville et à visiter les anciens châteaux ou à aller faire de la randonnée. Vous pouvez évidemment le faire à n’importe quelle période de l’année si vous aimez ce genre d’activités.

Nous vous recommandons vivement la région du paradis de Bohême avec ses rochers de Prachov (site en anglais) : un géoparc naturel avec formations rocheuses, vallées profondes, rivières sinueuses et étangs paisibles entourés de forêts.

Adieu les files d’attente ! Même pendant les périodes les plus fréquentées, une fois entré dans la région, vous aurez l’impression d’être seul en plein milieu d’un paysage surréaliste.

Le plus dur est d’accéder au paradis de Bohême : c’est quasiment mission impossible en transports en commun. Nous vous conseillons donc de louer une voiture et de partir à l’aventure ! Les rochers de Prachov sont d’ailleurs situés à moins de 20 minutes en voiture des ruines du château fort de Trosky, ancien château gothique bâti à la fin du 14ème siècle. Allez en haut de ses tours pour une vue imprenable sur la région. Il peut parfois y avoir la queue en août, mais les visiteurs arrivent pour la plupart en groupes, vous pouvez donc attendre 10 minutes pour laisser passer un groupe.

Nous attendons vos cartes postales, et šťastnou cestu! (Bon voyage !)

En utilisant Hurikat, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Plus d'infos OK